Les étapes

1/ La prise de contact :
Lors de votre première rencontre, l’architecte est à l’écoute de vos attentes et vous aide à les formuler.
– Il transcrit votre programme tant sur son aspect qualitatif que quantitatif.
– Il prend note du budget dont vous disposez.
– Il prend connaissance des caractéristiques de votre terrain et des règles urbaines qui s’y appliquent.
– Il vous présente le déroulement des études et vous conseille sur les démarches administratives.
L’architecte vous informe sur les garanties qu’il vous propose, l’étendue de ses responsabilités et les limites de ses prestations.

2/ Les études préliminaires : de la faisabilité à l’esquisse (ESQ)

A ce stade, l’architecte vous propose un contrat spécifique Etudes préliminaires qui ne vous engage pas au delà de cette mission.

L’architecte analyse le programme fourni par le maître d’ouvrage, visite les lieux et prend connaissance des données juridiques, techniques et financières qui lui sont communiquées par le maître d’ouvrage. Ces données comprennent notamment les titres de propriété, les levés de géomètre et les relevés des existants, le cas échéant. L’architecte émet toutes les observations et propositions qui lui semblent utiles.
Il établit les études préliminaires qui ont pour objet de vérifier la constructibilité de l’opération au regard des règles d’urbanisme, et d’en vérifier la faisabilité.

Il mesure l’équilibre entre vos attentes, les possibilités offertes par votre terrain et l’importance de la réalisation que vous autorise votre enveloppe financière. Il vous propose les solutions d’implantation, d’orientation les mieux adaptées pour mettre en valeur les caractéristiques du site et répondre au mieux à vos attentes. Il établit avec vous un dialogue constructif pour une définition plus précise de vos besoins.

Il établit l’esquisse de votre projet (ESQ). Ce document définit le mode d’implantation de la maison sur le terrain, l’organisation générale des espaces, l’articulation des pièces entre elles. Des croquis vous présentent les principes de volumétrie et d’insertion dans le site.
Cette étude vous permet de valider vos choix de vie et de vous projeter dans votre habitat de demain. A ce stade, l’architecte confirme la compatibilité de l’enveloppe financière avec la concrétisation de vos attentes et établit une estimation provisoire du coût prévisionnel des travaux et le calendrier prévisible de leur réalisation.

A l’issue de l’esquisse, il vous propose, pour passer à l’étape suivante, la signature d’un contrat d’architecte clair et transparent avec engagement sur les coûts et les délais.

3/ Le permis de construire (DPC):
La mise au point de l’avant-projet (AVP) permet d’arrêter les caractéristiques de votre projet. Établis à l’échelle de 1/100e (1cm/mètre) les documents comportent les plans de tous les niveaux, les élévations (façades) et les coupes nécessaires à la bonne compréhension du projet.
A ce stade, les dimensions des ouvertures sont déterminées et les matériaux sont confirmés. Une notice décrivant les matériaux et les équipements techniques de la future construction vous permet de mesurer le niveau de prestation prévu. L’architecte ajuste l’estimation des travaux en fonction de vos choix. Après la mise au point de l’avant-projet définitif, l’architecte prépare pour vous l’ensemble des documents nécessaires à l’obtention du permis de construire.

4/ Le projet (PRO):

Après obtention du permis de construire et avec votre accord, l’architecte assure la conception technique. Ce dossier comprend les documents graphiques (plans, coupes et élévations) généralement à l’échelle de 1/50e (2cm/mètre), représentant l’ensemble des éléments nécessaires à la bonne compréhension, par les entreprises, des techniques à mettre en oeuvre. Les pièces graphiques sont accompagnées d’un descriptif définissant avec précision les prestations prévues, du choix de la structure au type de robinetterie.
Ce document, à lire attentivement, vous permet de connaître avec précision l’ensemble des produits mis en oeuvre et les performances attendues.
Si la mission confiée à l’architecte n’intègre pas la direction des travaux, l’ensemble de ce dossier vous permettra de consulter les entreprises de votre choix ou de faire appel à un constructeur de maisons individuelles.

5/ L’appel d’offres (ACT)
Après validation du projet, l’architecte établit le dossier de consultation des entreprises (DCE) qui comporte l’ensemble des pièces techniques nécessaires aux entreprises pour rédiger des devis fiables. Il comprend également les pièces administratives qui vont régir les relations contractuelles entre les entreprises et vous. Ce sont elles qui définissent les « règles du jeu » à respecter sur le chantier.
Sur la base de ce dossier, l’architecte organise la consultation. Il peut vous conseiller des entreprises dont il connaît le sérieux et/ou consulter celles de votre choix.
L’architecte procède à l’analyse des offres. En fonction des offres reçues, les prestations peuvent être adaptées pour cadrer au plus juste avec le budget de l’opération.
Lorsque vous avez choisi vos entreprises, l’architecte établit les marchés que vous passez avec elles. En traitant directement avec les entreprises, vous avez ainsi une parfaite connaissance du prix de leurs prestations et elles s’engagent contractuellement sur un délai de réalisation.

6/ Le chantier (DET):
Parce qu’il constitue un moment important et parfois inquiétant pour les futurs propriétaires, l’architecte prépare le chantier avec méthode et rigueur.
Il a pour mission d’organiser l’intervention des différents corps de métiers et de veiller à ce qu’ils respectent avec soin les règles de l’art et la mise en œuvre des prestations sur lesquelles ils se sont engagés. Il sait vous expliquer les différentes phases de déroulement du chantier. Il intervient régulièrement auprès des entreprises pour vérifier la conformité de l’exécution des ouvrages, il anime les réunions de chantier dont il diffuse le compte-rendu à l’ensemble des participants.
Tous les mois, il vise les factures des entreprises afin de contrôler si le paiement qu’elles vous réclament correspond effectivement aux travaux réalisés. Il est impératif que les factures soient visées par l’architecte avant d’être réglées par le Maître d’ouvrage.
En fin de chantier, il passe en revue l’ensemble des prestations et impose aux entreprises la mise au point des derniers détails.
NB : En cas de dépassement du délai contractuel de réalisation, pour des raisons imputables aux entreprises, le CCAP du marché de travaux peut prévoir une pénalité qui sera due par l’entreprise retardataire. Cette pénalité pourra servir notamment au paiement des honoraires supplémentaires dus à l’architecte en raison  du prolongement de sa mission (dans les conditions économiques de son contrat).
Vous pouvez alors, assisté de votre architecte, réceptionner l’ouvrage et emménager en toute quiétude dans votre nouvelle maison.
L’architecte établit finalement le décompte général définitif et le dossier des ouvrages exécutés (DOE)